Ecole ambassadrice du parlement européen


Depuis Décembre 2015 le lycée des métiers Louis Blériot de Trappes participe activement au programme « Ecole Ambassadrice » du Parlement Européen.
C’est un programme qui a pour objectif de donner aux jeunes des établissements secondaires et professionnels la possibilité d’approfondir leurs connaissances du Parlement européen et de l’Union européenne en général, d’appréhender leurs droits en tant que citoyens européens et de comprendre comment ils peuvent participer à la vie démocratique de l’Union.

Une quinzaine de jeunes du lycée se sont portés volontaires pour être « ambassadeur junior » ils sont accompagnés par une équipe de professeurs. Ils mettent en lumière au sein du lycée des actions visant à promouvoir les actions de l’Union Européenne.
Un kiosque Europe au CDI est à disposition de tous les élèves, ils peuvent y découvrir des informations. Des repas européens sont servis à la cantine une fois par mois.

Une visite à la maison Jean Monnet à Bazoche sur Guyonne a été organisée.

Pour la fête de l’Europe, les élèves et les professeurs ont organisé une après midi consacrée à célébrer l’Europe. L’ensemble des élèves ont pu participer à des jeux, assisté à une conférence sur la formation de l’Europe ou à une exposition.

Guillaume Balas, député européen, est venu au lycée débattre et répondre aux questions que se posaient nos élèves sur l’Europe.

Participation à la rencontre des jeunes européens

2 élèves, Alexandre de 1 CAP Métiers de la Sécurité et Geoffrey de 2nde Systèmes Electroniques et Numériques accompagnés par M. Lannabi professeur du lycée Louis Blériot de Trappes, ont pu participer à la rencontre des jeunes européens (EYE) à Strasbourg le vendredi 20 et samedi 21 mai 2016. Cette rencontre permet à des milliers de jeunes originaires de tous les pays d’Europe de se réunir et de débattre sur différents thèmes.

Ils ont participé à deux ateliers proposés lors de ces rencontres :

  • Splash, protect our oceans Les intervenants les ont sensibilisés sur le problème de la pollution de nos océans et notamment celle par les plastiques. Nos élèves ont découvert que lorsque l’on pollue les océans par exemple avec les plastiques, ces plastiques se désagrègent en tous petits morceaux de plastique, le plancton se retrouve parmi ces morceaux de plastique. Les poissons mangent le plancton et nous mangeons le poisson qui a mangé du plancton avec du plastique. Nous mangeons donc ce plastique, notre propre pollution.
  • Science ou Fiction : Les robots vont-ils prendre le pouvoir ?
    Les chercheurs ont discuté et débattu sur l’évolution technologique sur la place des robots. Les chercheurs ont eu des avis mitigés sur le fait que les robots prendront le pouvoir. Des questions de diverses orientations ont été posées  comme la conscience, la créativité des robots, les sentiments des robots et l’utilisation des robots durant la guerre et les explorations.
    Nos élèves ont pu assister au spectacle d’une humoriste allemande, Don’t shoot me, I’m only a comedian. Elle a abordé différents sujets dont notamment la politique : un membre anglais du parlement européen à raconter l’histoire du choix de la langue au sein de l’Europe. Il a également abordé, toujours sur le ton de l’humour, la possibilité de sortir de l’Europe pour l’Angleterre.
    Le vendredi soir a eu lieu un spectacle dans le centre de Strasbourg « mix art, mix Europe ». La scène, située sur la place de la cathédrale dans le centre de Strasbourg, était occupée par des artistes graffers tout au long de la soirée afin de réaliser une œuvre sur une toile grande comme la scène. Ces artistes ont été accompagnés par des groupes de musique toute la soirée : du classique, du jazz et de la pop.

    Bien sûr entre les ateliers ils ont visité le parlement européen, se sont promenés dans le village de l’EYE où ils ont pu découvrir des associations actives dans les échanges entre membres de jeunes de l’Europe. Ce village accueillait une multitude d’autres stands avec diverses activités : « fresques de graffiti sur l’Europe en libre utilisation, séances de découverte de yoga, conférences, activités de photomontage, découvertes des difficultés pour les personnes en fauteuil roulant… »

Ces deux jours ont été très riches en rencontres et en échanges avec les autres jeunes européens sur des problématiques de sujets d’actualité et ont permis de découvrir des associations actives pour l’échange entre jeunes européens.

Nos élèves se sont rendus compte que leur niveau d’anglais n’est pas suffisant pour leur projet professionnel et vont tout faire pour l’améliorer. Alexandre a pu observer le dispositif impressionnant de sécurité. Ils ont pu rencontrer et discuter en anglais mais trop brièvement avec les élèves polonais et allemands appartenant au projet Ecole ambassadrice du Parlement Européen et espèrent pouvoir les revoir plus longuement.

Impressions des élèves :
Geoffrey :«  J’ai beaucoup apprécié ce séjour, ce que j’ai le plus apprécié c’est le débat sur l’avenir des robots car je suis un fan des nouvelles technologies, du coup j’étais dans mon élément !! Ce que j’ai le moins aimé c’est que je n’ai pas participé à beaucoup de débats, j’aurais aimé en avoir plus, connaître plus de sujet !! Dans l’ensemble les débats étaient bien organisés mais les intervenants ne répondaient pas complètement ! J’ai beaucoup aimé parler avec des personnes provenant d’autres pays comme l’Italie, l’Allemagne, la Pologne … J’ai été super ravi d’avoir pu voir à quoi ressemble les salles où les députés se rassemblent, voir le parlement en général ! L’hôtel était presque parfait, quelques députés dorment dedans ! Malheureusement nous n’avons pas eu l’occasion d’en rencontrer ! ».

Alexandre :« J’ai bien aimé ce séjour, j’ai apprécié le « stand up» lors de la troisième activité à laquelle nous avons participée le samedi après midi. Je me suis rendu compte que l’anglais était important dans la société actuelle car pendant les débats la majorité des personnes le parle. Nous avons pu dialoguer avec des allemands et des italiens, en anglais. J’ai bien aimé le chant de la Marseillaise le samedi soir par les élèves car cela montrait aux étrangers notre hymne nationale. »